Escalade et parcs nationaux à Moab

Moab est une ville de l’est de l’Utah. Située dans le désert, au bord du Colorado, la ville à la particularité d’être proche de plusieurs parcs nationaux et les alentours représentent un grand terrain de jeu pour de nombreuses activités sportives à commencer par le VTT. Mais l’escalade n’est pas en reste. Pour nous, aller à Moab était l’occasion d’aller essayer de gravir quelques tours dans le désert. Si nous nous sommes cantonnés à des tours plutôt bien accessibles, les possibilités sont encore plus importantes si on peut se déplacer avec un 4×4 (notamment pour certaines tours dans le parc national de Canyonlands).

Pour cette étape, d’environ une semaine nous avons donc eu l’occasion de grimper à Castle Valley, Arches National Park et aux Fisher Towers.

  1. Escalade

1.1. Castle Valley

On trouve à Castle Valley des tours parmi les plus connues du désert ouest américain : Castleton Tower et The Rectory. On peut grimper, sur ces deux tours, des grandes voies de niveaux différents. Castleton Tower se grimpe fréquemment par la voie classique Kor-ingalls (5.9). Il y avait tellement de monde quand nous avons voulu essayer cette voie que l’on y a renoncé. Nous avons escaladé la tour par une autre voie, The North Chimney (5.9, 4 longueurs). Nous étions seuls dans la voie et 4 longueurs plus tard, également seuls sur le sommet. Malgré le nom faisant référence à une cheminée, il n’y a pas que des passages dans ce style. Ainsi, la première longueur, qui est vraiment super, se grimpe, pour la plupart, sur des bonnes fissures de mains. La deuxième longueur commence par un passage d’offwidth et dans les deuxième et troisième longueurs, on trouve des passages de cheminée. La quatrième longueur, courte, termine la voie par un mur vertical avec de bonnes prises.

IMG_0224
Castleton Tower et The Rectory

Nous avons aussi essayé The North Face (5.11, 3 longueurs), toujours sur la même tour. Mais nous avons été trop ambitieux, notre élan d’ascension a été stoppé à partir de la moitié de la première longueur et nous sommes redescendus du premier relais. La longueur est longue et soutenue, avec une fissure d’une largeur de taille correspondant aux camelots n°3 et 4 avec des parties déversantes. Plus de friends numéros 3 auraient sûrement aidé pour la confiance mais avec en plus la fin physique sur le calcite blanc bien lisse (une particularité pour le coin), nous étions loin de l’enchaînement.

Nous avons essayé une dernière voie, cette fois sur le Rectory, Fine Jade (5.11, 5 longueurs). C’est une suite de fissures de tailles variées sur un pilier impressionnant et compact. Nous l’avons trouvé dure, en particulier un passage de fissure horizontale sans pied, au début de la voie et un passage en fissure de doigt dans un bombé, au milieu de la voie. Nous avons aussi trouvé la dernière longueur très dure et fine, bien qu’elle soit spitée (mais cela aurait été plus judicieux de ne pas la grimper en plein soleil au plus chaud de la journée). Nous avons fait la voie en 5 longueurs en nous arrêtant à tous les relais pour pouvoir récupérer plus fréquemment tout notre matériel mais la combinaison de longueurs est possible. Sans avoir enchaîné tout en libre, nous étions content d’avoir grimper les deux tours (Castleton par North Chimney et the Rectory par Fine Jade) dans la même journée.

IMG_0235_mod1
La première tour, à droite, est The Rectory. La voie Fine Jade se trouve sur le pilier qui nous fait face. Si on regarde bien on peut deviner les deux grimpeurs présents. La photo est prise du sommet de Castleton Tower.

1.2. Arches National Park

On trouve plusieurs voies d’escalade (plutôt des grandes voies, dont beaucoup contiennent des passages en artif) éparpillées sur les tours du parc. Il n’y a besoin d’aucun permit pour grimper mais le parc voudrait que l’on utilise de la magnésie colorée (ce qu’on a jamais vu nul part). Néanmoins, pour avoir bonne conscience, nous n’avons pas utilisé de magnésie.

Nous avons fait une seule voie à Arch : Northeast Chimney sur le Off-balanced Rock. Elle se trouve juste à côté du très touristique Balanced Rock (ce dernier est interdit d’escalade). La première longueur suit des fissures. L’escalade n’y est pas soutenue, il y a plusieurs terrasses. Le rocher n’est pas le plus solide que l’on peut trouver mais cela n’est pas dangereux pour autant. La deuxième longueur est plus spéciale. On marche quelques mètres horizontalement pour s’enfoncer dans un couloir étroit et sombre jusqu’à une fissure verticale (au début elle ne sert à rien, ni pour grimper, ni pour poser la protection). On est obligé de se mettre complétement dans le style cheminée. Au fond de la cheminée, on ne voit presque rien, on est un peu dans un autre monde et la lumière revient peu à peu alors qu’on approche de la sortie.

Sur le sommet, on a une autre vue du parc. Au lieu de regarder les arches ou les tours du bas, on a une vue d’ensemble de la plaine.

1.3. Fisher Towers – Secteur Ancient Art

Les Fisher Towers sont un des coins les plus impressionnants que l’on ai vu niveau escalade. Surtout lorsque l’on connait un peu les types de rocher et que l’on constate que ces immenses tours sont constituées d’un rocher vraiment merdique. Je ne sais même pas si on peut définir cela encore comme rocher ou plutôt comme de la boue à peu près solide. Cela rend presque chaque ascension une véritable aventure. Nous avons fait Stolen Chimney (5.8, C1, 4 longueurs).

IMG_0304
Derrière Michel, on peut apercevoir la voie Stolen Chimney grâce à la dernière longueur très caractéristique. Sur cette photo, c’est la deuxième plus haute tour.

Stolen Chimney est surement la voie la plus faite du coin comme elle est assez abordable et bien équipé. Le sommet est complétement dingue, et depuis que la célèbre tour Cobra s’est effondrée, complétement unique.

La première longueur (5.5, C1) consiste d’abord de vires et de bombés. Une traversée facile mène ensuite à une goulotte lisse avec des galets et des spits bien rapprochés. Au vue de la qualité du rocher, Michel, en tête, à directement tenu les spits au lieu de tenter au libre.

La deuxième longueur (5.8) est une cheminée. Tant qu’on ne force pas trop sur les prises le rocher fragile (ou la boue solidifiée) se grimpe bien. Nous avons été surpris par les possibilités de protection (nous avons utilisés des camelot de taille 0.3 à 2) qui sont, en plus, une aide psychologique non négligeable. Le relais, à la fin de cette deuxième longueur, se trouve sur une super terrasse. Comme dans la suite de la voie, il n’y a aucune possibilité d’utiliser les friends et coinceurs, on peut les laisser à ce relais et les récupérer lors de la descente en rappel.

La troisième longueur (5.10+) est une petite arête (10 mètres) sur du bon rocher, bien équipée. Le relais se situe déjà sur une espèce de tour et avec une vue hallucinante sur la tour sommitiale.

La quatrième longueur (5.9) est la longueur la plus originale mais aussi la plus effrayante que nous avons grimpé. La traversée sur l’arête horizontale est tellement étroite et aérienne que c’est dur de marcher debout. Ensuite on arrive sur un obstacle, nommé le « diveboard » (c’est l’espèce d’avancée horizontale que l’on voit sur la photo). Pour monter dessus, il faut sauter sans pouvoir prendre de l’élan et se mettre sur le ventre. C’est un mouvement assez inhabituel et dur à protéger. Le reste de la tour est bien équipé avec 4 spits et pitons. On contourne la tour par un passage sur des pinces et plats. Puis, il y a un dernier bombé (dur) à grimper. Après avoir clippé le relais (constitué de sangles autour de la pointe de la tour) il reste deux mètres de facile et il faut prendre son courage à deux mains pour se mettre debout sur la toute petite tour pour faire la photo.

2. Parcs nationaux

2.1. Arches National Park

Un parc qui porte très bien son nom puisqu’on y vient pour admirer des Arches. Elles y sont présentes en abondance.

On peut ainsi y trouver la spectaculaire Double Arch ou la très symbolique Delicate Arch. Cette dernière est sans doute une des arches les plus photogéniques du parc, notamment au coucher du soleil.

Le Devils Garden Trail (environ 3,5km aller) est, selon nous, le plus beau trail du parc car il permet d’admirer une grande variété d’arches, dont la plus grande arche du monde Landscape Arch et la curieuse Double-O-Arch. Il ne faut pas hésiter à faire les détours pour admirer les autres arches dispersées tout au long du chemin. Pour profiter au mieux de cet endroit particulier il faut aller au moins jusqu’à Double-O-Arch ou si on veut jusqu’à Dark Angel (un grand monolithe qui peut se grimper) et revenir au point de départ en faisant une boucle par Primitive Trail. Ce chemin est moins parcouru que Devils Garden Trail et permet de faire le retour par un coin différent.

IMG_0297_mod1

Si vous avez l’occasion, faire une randonnée avec un ranger (ou non) dans le labyrinthe Fairy Furnace est une bonne manière d’explorer une zone moins parcouru de Arches National Park. Pour cela, il faut s’inscrire au Visitor Center qui vous donnera les dates disponibles.

2.2. Canyonsland National Park – Island in the Sky

On trouve de nombreuses curiosités à Canyonsland National Park. Le park est divisé en trois parties bien distinctes :

– Island in the Sky est un grand plateau qui surplombe les rivières Green et Colorado et qui est accessible par le nord de Moab. C’est cette partie que nous allons décrire ci-dessous.

– The Needles est situé environ 100km au sud de Moab. Cette partie du parc, moins visitée et plus petite est propice à la randonnée.

– The Maze n’est accessible qu’en 4×4.

Les incontournables de Island in the Sky sont :

– Mesa Arch, une arche dont le dessous est, par réflexion, illuminé de manière flamboyante durant la matinée. Elle offre un beau spectacle a voir de préférence au lever du soleil. A travers l’arche, on peut admirer la White Rim en contrebas et différentes tours qui s’y trouve notamment Washer Woman Arch. Arriverez-vous à la distinguer sur la photo?

IMG_0136_mod1

-Upheaval Dome Trail est un chemin menant à un point de vue surplombant un immense cratère. Le cratère avec la disposition chaotique des couches géologiques est un vrai casse-tête pour les scientifiques. L’hypothèse actuelle de sa présence serait dû à l’impact d’une météorite.

IMG_0185_mod2

-False Kiva Trail est un chemin beaucoup moins parcouru qui mène a une kiva, une construction circulaire d’origine indienne. L’emplacement est vraiment spécial avec une vue surplombante sur Canyonsland. Le sentier n’est pas indiqué dans les documents fournis par le parc. Les coordonnées GPS du départ sont les suivantes (38°25’7.9 »N,109°55’8.5 »W). Le chemin est indiqué par des cairns.

IMG_0198_mod3

-Aztec Butte Trail est un chemin qui, passant sur des dalles de grès, permet de monter au sommet de collines (ou Mesa, comme on trouve sur la partie haute de Zion National Park). Du sommet, se découvre la vue sur Taylor Canyon. Au passage, il est possible d’aller voir de petites ruines indiennes.

IMG_0181

-Enfin, de nombreux points de vue permettent d’admirer le paysage particulier de la White Rim et des canyons creusés par les rivières Colorado et Green. Parmi eux on trouve : Green River Overlook, Murphy Point Overlook, Buck Canyon Overlook ou encore Grand View Point Overlook.

Canyonsland – Island in the Sky est tout près de Dead Horse State Park. Il est ainsi possible de combiner ses deux parcs lors d’une visite.

2.3. Dead Horse State Park

Dead Horse State Park est un petit parc qui est surtout réputé pour sa vue incroyable sur les méandres du Colorado situé au Dead Horse Point Overlook. Le prix pour une voiture est de 20$ en 2019, ce qui est un peu cher pour une vue (aussi splendide soit-elle). Pour optimiser les coûts, il est possible de faire en plus du point de vue la randonnée East Rim and West Rim Loop, une boucle de 9km avec plusieurs points de vue.

IMG_0248_mod3

2.4. Fisher Towers

Le trail passe entre les tours de boue immenses que forment les Fisher Towers. Ce Trail fait environ 7km aller-retour et a peu de dénivelé. Quelques passages sur des vires et une échelle rendent la marche intéressante. La fin du trail est indiquée par un panneau End of Trail. Ce dernier point de vue permet de prendre du recul sur les tours et de les admirer de plus loin.

IMG_0359

Conclusion

Moab est un lieu incontournable lors d’un voyage en Utah. Rien que pour la visite des parcs nationaux, il faut y rester plusieurs jours. La ville elle-même a un charme particulier pour les États-Unis avec un bon choix de restaurants, de magasins de produits locaux, plusieurs magasins d’escalade, une place de food truck…

A 100km au sud de la ville, se trouve un des sites d’escalade majeur des États-Unis : Indian Creek. Ce sera notre prochaine étape…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :