Tuolumne Meadows

Tuolumne Meadows fait partie du parc national du Yosemite. C’est une zone plus en altitude que le reste du parc et donc la zone à privilégier lorsque l’on vient grimper au Yosemite en été.

L’escalade se trouve sur les nombreux dômes éparpillés entre Tuolumne Meadows et Tenaya Lake. La plupart des sites sont accessibles de la route principale. Les marches d’approche sont relativement courtes et belles vu qu’elles passent dans la forêt entre les dômes.

Rencontre inattendue lors d'une marche d'approche
Rencontre inattendue lors d’une marche d’approche

On trouve, bien sûr, beaucoup de voies avec des fissures mais aussi du rocher avec de nombreux petits knobs de quartz.

Nous avons commencé par 3 grandes voies classiques qui sont recommandées partout : dans le topo, sur Montain Project, par nos amis : West Crack, Regular et OZ. Des voies réputées, ce qui veut dire également, des voies fréquentées.

En effet, parmi toutes les voies que l’on trouve à Tuolumne, il n’y a qu’une partie qui se protègent bien, et que tout le monde fait. Beaucoup d’autres voies sont peu équipées ou se protègent mal, des voies qui sont classées R (potentiel de blessures graves en cas de chute) et X (mort potentielle en cas de chute) et, par conséquent, que personne ne fait.

Nous nous sommes donc parfois levés avant le levé de soleil pour arriver parmi les premiers dans ces voies classiques.

West Crack (5.9), sur le Duff Dome, est une magnifique voie de 4 longueurs avec un bon mélange de knobs et de fissures.

L2 de West Crack
L2 de West Crack

OZ (10d), la voie la plus dure que nous avons essayé à Tuolumne Meadows, est caractérisé par son dièdre impressionnant qui nous a coupé le souffle lorsque nous sommes arrivés devant le mur de Drug Dome.

Les deux meilleures longueurs de la voie sont la deuxième longueur (10d), un mur bien spité, avec des petites prises, et la troisième longueur, ce fameux dièdre (10c). Une fois au relais au début du dièdre, ce dernier nous a encore plus impressionné. Sans se le dire sur le moment, nous nous sommes tous les deux demandés comment nous allions passer la partie déversante en libre. Le fait de l’avoir enchaîné était très satisfaisant et nous a motivé à essayer d’autres voies en trad dans ce niveau.

Finalement, ce fut le premier pas pour se lancer dans la voie qui aura été le plus difficile pour Michel. Une question de mental plus que de physique ou de technique comme la protection au début de la voie n’est pas évidente. Spécialement pendant un long voyage comme nous avions prévu, nous étions encore plus prudent que d’habitude afin d’éviter de se blesser.

Regular (5.9), sur le Fairview Dome, est la voie qui nous a peut être le moins plus des 3. La première longueur, une fissure-dièdre à doigts est souvent mouillée.

La deuxième longueur (peut être divisée en 2 longueurs) est surement la plus belle. Elle contient des passages en fissures de mains puis fissures de doigts qui passent au travers de petits toits.

Après quelques longueurs autour du 5.7, la fin devient de plus en plus facile et nous sommes arrivé au sommet en corde tendue.

Après tout, cette voie est à faire car elle permet de grimper un très beau sommet avec le plus beau mur de Tuolumne.

La descente dalleuse est assez impressionnante et typique pour les dômes de Tuolumne.

Les sommets Tenaya Peak (5.6) et Cathedral Peak (5.7) nous ont permit de profiter de la vue et de voir plus de la partie haute du parc du Yosemite. Nous nous sommes fait plaisir à les faire vite, parfois en solo, souvent en corde tendu. Ainsi, nous avons évité les embouteillages créé par la myriade de cordées désirant faire ces sommets.

Pour Cathedral Peak, nous nous rappelons spécialement d’un beau pilier que nous avons grimpé au lieu de la cheminée évidente et un peu pénible au milieu de la voie.

Le sommet du Eichhorn Pinnacle (5.5) s’ajoute parfaitement comme on peut y passer en descendant de Cathedral Peak. Pour avoir une bonne photo de cette aiguille très photogénique, le premier de cordé peut descendre en rappel et remonter vers le Cathedral Peak pendant que le second reste sur le sommet.

Un bon secteur pour débuter en fissure est le South Face sur le Duff Dome, avec les « Guide Cracks », des voies d’une longueur, dans le 5.7 et 5.8.

Nous avons trouvé une expérience particulière et une bonne séance de souffrance dans la fissure large de Galen’s Crack (10c). En seulement 12 mètres, il faut des coincements de mains, poings et offwidth avant d’entrer entièrement dans la cheminée. C’est un bon exemple, que la taille de main est décisive pour la difficulté de fissure. La voie était très dure mais faisable pour Michel et incompréhensible pour Estelle.

À part les fissures, nous avons cherché à grimper sur les petits knobs de quartz que l’on trouvent souvent à Tuolumne sur les différents secteurs. Nous avons très bien aimé la voie Excellent Smitters (10a) à Medlicott Dome. Les 3 longueurs sont bien spitées (chose rare à Tuolumne).

Excellent Smithers (10a)
Excellent Smithers (10a)

Aussi à Medlicott Dome, on ne peut pas se passer de la première longueur de Pretty in Pinkpoint (10a) si on veut profiter des knobs.

Tout un secteur dédié à l’escalade technique sur les petits knobs est East Cottage Dome. Malgré les spits espacés, c’est le site qui ressemble le plus à de l’escalade sportive.

Si on grimpe à Tuolumne Meadows en été, n’oubliez pas le maillot de bain pour faire une baignade rafraichissante dans le lac Tenaya après la séance d’escalade.

Tenaya Lake
Tenaya Lake vu du Tenaya Peak

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :