Escalade autour du lac Tahoe

La Californie, ou plus précisément la Sierra Nevada, représente une étape importante de notre voyage escalade. Nous y sommes resté du 10 août jusqu’au 5 octobre.
Après le Wyoming, nous avons traversé le désert de sel situé à l’ouest de Salt Lake City, puis le désert de sable du nord du Nevada, état où chaque ville, aussi perdue soit-elle, dispose de ces casinos, pour enfin nous retrouver dans le très peuplé état de Californie. La différence est frappante niveau trafic routier. Nous sommes perdu dans la masse de voiture de l’autoroute à 5 voies. Au niveau coût de la vie, la différence est frappante : essence, nourriture, camping… tout est plus cher que dans les autres états de l’ouest américain.

Nous sommes arrivés en Californie par le nord de la Sierra Nevada et notre première étape se trouve aux environs du lac Tahoe.

1. North Lake Tahoe

Au nord du lac Tahoe, se trouve un autre lac plus petit, le Donner Lake. Le long de la Donner Pass Road qui surplombe ce lac, se trouvent plusieurs petits sites d’escalade sur granite. Nous avons grimpé 3 jours et nous avons cherché avant tout les lignes avec des fissures pour pratiquer ce style d’escalade. Nous avons entrecoupé nos séances d’escalade par des baignades dans le lac Donner. Il y a une grande plage dont l’accès est payant jusqu’à 17h ou des pontons publics qui eux sont gratuits. Nous avons aussi testé le glacier mais il y encore un peu de travail à faire pour concurencer les glaces en Italie.

1.1. Snow Shed Wall

C’est un site de voies d’une longueur principalement en trad ou mixte mais aussi des voies toutes équipées (celles en escalade de face ou il ne serait pas possible de mettre de protection).
L’accès est facile (2 min de la route) et il y a toutes expositions, ainsi on trouve quelque chose à grimper toute la journée.
Nous y avons grimpé 2 demi-jours. Voici 3 voies qui nous ont plu :

IMG_7923
La falaise de Snow Shed Wall

Nova Express (5.9+) est une fissure verticale de 30 mètres. Même si elle a l’air large, on trouve des coincements de mains ou des prises de part et d’autres. Nous l’avons trouvé très soutenue avec quelques fois du mal à trouver où poser les pieds.

IMG_7942

Farewell to Arms (10b) est une autre fissure qui se rétréci en haut pour faire la taille de petites mains. Ce passage final est le crux de la voie. Les pros de fissure le passe en coinçant, les autres en dulfer. Nous avons fait la deuxième option, ce qui n’était pas si dur. Ainsi, la voie nous a paru presque plus facile que Nova Express.

Peter Principle (11a) est une de nos rares voies dans le 11 dans le style fissure. On y trouve des mouvements de fissures, mais aussi des passages sur réglettes, en dièdre ou en dulfer. La voie est principalement verticale avec des passages en léger dévers. Avec la protection à poser, Michel a eu les bouteilles à la fin de la voie et à dû s’arrêter pour faire une pause. Nous l’avons ensuite tous les deux enchaîné en moulinette. Un bon entrainement.

 

1.2. Black Wall

Black Wall est un site de une ou plusieurs longueur. Il est orienté est. En été, il vaut mieux y grimper tôt le matin ou dans l’après midi quand il passe à l’ombre. Deux voies sont incontournables :

One Hand Clapping (5.9+) 3 longueurs avec relais équipés :

L1 (5.8) : Après une première moitié facile, où l’on suit des fissures et des failles sur une inclinaison moins que verticale, on arrive sur deux fissures parallèles situées au fond d’une cheminée. On a pas vu de passage comparable, que ce soit pour la grimpe et pour l’esthétique. Ce passage de double fissures peut se grimper de différentes manières, mais dans tous les cas, on trouve des coincements de mains parfaits.

 

L2 (5.9) : Une fissure à doigt mène à un passage difficilement protégeable. La deuxième moitié est assez originale : on monte une rampe en diagonale avec des petits pieds au dessus du vide.  Un passage impressionnant qui passe entre des murs et des dévers lisses et raides. Heureusement il y a une petite fissure qui permet de bien protéger le passage et le rend moins engagé.

 

L3 (5.7) : Cette longueur permet d’arriver au sommet du mur et de descendre à pied. Mais l’escalade intéressante se trouve clairement dans les deux premières longueurs.

Black September (5.9+), une superbe fissure de mains sur environ 25 mètres.

 

 

1.3. Star Wall

C’est un site de voies sportives sur granite. On y trouve des dévers et pas mal de voies au dessus de 12a. Les grimpeurs à l’aise dans ce style grimpent Cookie Mix (12a) pour s’échauffer puis passent aux voies plus dures. Nous, nous avons cherché quelques voies plus faciles pour nous échauffer avant de nous attaquer à cette 12a qui passera au 2ème essai pour Michel. Il y a un peu tous les styles qu’on peut imaginer dans cette voie : des plats, des compressions, des coincements, du dulfer, des bacs, des passages verticaux et dalleux où l’équilibre est importante, même si la voie est bien déversante au total. Nous avons profité de cette séance pour travailler la force après beaucoup de jours à travailler la technique de fissures.

IMG_7981

 

2. South Lake Tahoe

2.1. Lovers Leap

Lovers leap est une grande paroi verticale. Assez impressionnante, il n’y aurait pas de voies faciles si ce mur de granite n’était pas traversé par des veines de quartz ou par des dikes horizontaux. On les trouve en abondance sur cette falaise. L’escalade n’est pas de la fissure pure mais une escalade aux mouvements très variés.

IMG_8153
La falaise de Lover’s Leap

Comme il n’y a pas beaucoup de grimpeurs en semaine, nous avons pu choisir les plus grandes classiques du site.

La partie est du site semble être la plus populaire. En tout cas c’est là que nous avons vu le plus de cordées. Dans cette partie, nous avons grimpé Bear’s Reach et The Line :

Bear’s Reach (5.7)

La voie est devenue connu avec les Speed Solos de Dan Osman et Alex Honnold. Elle est parfaite pour commencer la grimpe à Lovers Leap même si on grimpe plus sur des failles que sur les fameux dikes. La ligne est logique et passe le long de nombreuses failles. La grimpe est physique sur des bonnes prises. Le fameux passage de Bear’s Reach qui donne son nom à la voie ne se fait pas forcément dynamiquement comme on le voit souvent dans les vidéos. Michel, avec sa taille, a juste tendu le bras et Estelle a tenu des petites prises intermédiaires.

IMG_7987

The Line (5.9) est une longue fissure qui transperce la falaise de bas en haut. C’est une ligne évidente que l’on repère de loin. Malgré son apparence, le style n’est pas forcément de la grimpe de fissure. On trouve de nombreuses prises à côté de la fissure qui aident à grimper.

Les jours suivants, nous avons plutôt grimper sur le mur principal.

Corrugation Corner (5.7) est une voie très variée avec quelques dikes, des dièdres, une cheminée et une arête exceptionnelle et très aérienne au milieu du mur. Il vaut mieux avoir un peu de réserve car la voie contient quelques passages clés engagés. Comme tout le monde trouve cette voie dure pour la cotation, il y a une bonne chance qu’elle le soit, bien que Royal Robbins ne soit pas d’accord.

Traveler’s Butress (5.9) est une grande classique qui est répertoriée dans le livre des 50 classiques d’Amérique du Nord. La première longueur offre une bonne grimpe sur du rocher très sculpté mais nous nous rappellons surtout de l’offwidth, dans la deuxième longueur, qui est le passage clé de la voie. Depuis ce jour, nous nous méfiions de la cotation 5.9 car Michel a dû lâcher quelques cris de combat et Estelle à trouvé la fissure de doigt (5.10b), à côté, plus facile. La troisième longueur suit une arête super aérienne, mais après l’offwidth, cela montait tout seul. La fin sur les dikes gigantesques est facile mais magnifique.

IMG_8149

On trouve des voies moins longues sur le Lower Butress que nous avons plutôt grimper dans l’après-midi quand cette falaise retombe à l’ombre.

The Groove (5.8). Ce n’est pas la meilleure voie du coin, mais cela vaut le coup d’essayer le style bizarre de la première longueur. On grimpe comme dans un tube de 3 mètres de diamètres, coupé en deux le long de l’axe. Le rocher est lisse avec des dikes horizontaux tous les 2-3 mètres. Les mouvements d’attraper les dikes et se rétablir dessus se répètent pendant toute la longueur. La cerise sur le gâteau se trouve dans la deuxième longueur où on doit faire un rétablissement sans protection. Pas dur, mais un petit test pour le mental.

IMG_8015

Sinbad-Herbert (10d) En combinant les deux longueurs de cette voie, cela la rend super. Le début est une fissure de mains déversante. Le style change complétement pour la deuxième moitié : il faut grimper en finesse entre des dikes et des spits espacés.

Enfin, entre deux grandes voies nous avons essayé Pillar of Society (12a). La voie donne envie de la grimper avec son énorme knob au début, les mini-dikes et les failles. Le bloc du début, le rétablissement sur le knob et les passages fins entre les failles en fait une voie très technique avec des mètres à grimper entre les spits.

IMG_8032

Il y a tellement de classiques à Lovers Leap, qu’on c’est demandé qu’est ce qu’est vraiment une classique. Est-ce-que c’est Traveler’s Butress qui est classé dans le livre des 50 classiques d’Amérique du Nord? Est-ce-que c’est Corrugation Corner, qui est la voie qui nous a été le plus recommandée? Ou est ce que se sont Bear’s Reach et The Line, où ont grimpé le plus de cordées?

 

2.2. Phantom Spire

Quand Michel a vu une photo d’une voie avec des knobs énormes à Phantom Spire, il a tout de suite dit que c’était un site où nous devions aller. On trouve sur ce site plusieurs tours qui se grimpent de tous les côtés. Souvent des fissures, on trouve aussi des voies avec des knobs qui ressortent du rocher et qui se protègent en posant des sangles.

IMG_8051
Une des tours de Phatom Spire

Chaque grimpeur qui a l’occasion devrait essayer Candyland (10c). Malgré les prises énormes, ce n’est pas facile mentalement de ne protéger qu’avec des sangles qu’on essai de mettre autour des knobs. La belle fissure à la fin ajoute encore des mètres de qualité. Une autre voie qui offre cette expérience particulière de grimper et protéger avec des knobs en étant plus facile est Over Easy (5.7).

La route pour arriver au site est en très mauvais état. Même avec une voiture haute nous nous sommes fait peur quand nous nous sommes rendu compte en bas que la remontée serait plus dure. Le conseil d’un local : « si tu ne t’arrêtes pas ça passe ».
Après cette route, nous nous sommes dit que l’on en reprendrait plus jamais des comme ça. Ça n’a pas duré longtemps pour que nous nous engagions de nouveau dans une route bien trouée pour éviter un parking payant. Nous avons bien économisé mais le stress était plus intense que d’être bien au dessus d’un dernier friend.

2.3. Wright Lake et Desolation Wilderness

Wright Lake est un joli lac avec un site d’escalade du même nom assez proche. On nous a recommandé d’y aller pour le cadre. En effet, Wright Lake est situé dans la Desolation Wilderness, une zone sauvage avec de nombreux lacs et rivières.
Nous avons fait la randonnée qui mène jusqu’à Island Lake en passant par les Twin Lakes. Les possibilités de baignade sont infinies. L’eau est froide mais tellement claire et limpide qu’il est dur de résister à la tentation d’y piquer une tête.

A côté du site d’escalade de Wright lake, la rivière forme des piscines naturelles. Un autre cadre idyllique pour se baigner. Nous y sommes retourné une deuxième fois et nous n’avons même pas sorti les affaires d’escalade pour grimper à Wright Lake. L’endroit, nous a semblé tellement unique et spécial avec ces piscines que nous avons préféré profiter de cela.

Autour du lac Tahoe, la falaise de Lover’s Leap est surement celle avec le plus d’intérêt au vu des possibilités de grimpe qu’elle offre. Néanmoins, nous avons surtout aimé l’ensemble de ce séjour grâce aux voies unique de Phantom Spire (même si nous n’avons fait qu’un jour) et les possibilités de baignades qui restent surement les meilleures de notre séjour en Californie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :