Point Perpendicular

La première fois qu’on va grimper à Point Perpendicular, on y va pour l’ambiance : l’escalade au dessus de la mer. Et puis, on y retourne car on y trouve des perles avec du rocher de très bonne qualité.
Point Perpendicular est un lieu particulier qu’on nous a conseillé en Australie. Nous n’en n’avions pas entendu parler auparavant. Il est situé au sud de Sydney, proche de Nowra, un autre site important pour l’escalade en Australie. Les falaises se trouvent sur une zone militaire. Si la plupart du temps, le lieu est ouvert au public, il peut parfois être fermé par les militaires s’ils doivent faire des exercices. Un appel peut permettre de savoir quand on peut y accéder mais nous y avons toujours été de façon spontanée (même en semaine et même hors vacances) et nous n’avons jamais été refoulé à l’entrée.

1. Le site d’escalade

Le site de Point Perpendicular promet pas mal d’ambiance car on descend en rappel pour accéder au pied des voies. Les rappels se font parfois sur spits, parfois sur protections mobiles mais plus fréquemment sur des Carrot Bolts. Avez-vous déjà entendu parler de ça? Cela n’existe pratiquement qu’en Australie (et marginalement en Nouvelle Zélande). Ce sont des sortes de clous fixés dans le rocher et sur lesquels on rajoute une plaquette qui permet de fixer les dégaines.

Si quelques voies sont spitées, d’autres se protègent entièrement sur Carrot Bolts. Avoir avec soi une 10aine de plaquettes (bolt plates) est une bonne idée et permet de grimper des belles classiques. Nous avons réussi à nous faire une belle collection de plaquettes sans jamais rentrer dans un magasin d’escalade. Notre premier nous a été donné par un australien à Arapiles. Nous en avons ensuite acheté 6 à un prix réduit à un autre australien à Nowra, puis nous en avons trouvé 4 dans les Blues Mountains qui ont été oubliés dans une grande voie ou perdus au pied d’une falaise.

On trouvent pas mal de fissures à Point Perp. Comme souvent en Australie, les fissures ne sont pas équipées et se grimpent sur protections mobiles (friends et coinceurs).  Le reste des voies se grimpe surtout sur du rocher à trous, sur des faces verticales ou en léger dévers et sur des arêtes.

Plus on est un grimpeur polyvalent, plus on a de quoi se faire plaisir. Nous, on a adoré, même si, nous avons encore beaucoup de progrès à faire pour les fissures.

Point Perpendicular est avant tout un site de couannes (voies d’une longueur). Pour grimper, nous sommes descendu tous les deux en rappel sur les terrasses ou sur des relais suspendus. Michel a souvent grimpé en tête et Estelle en moulinette, assuré du haut. Mais parfois nous avons inversé les rôles, permettant à Estelle de s’entraîner pour poser la protection dans des voies faciles en trad.

Nous avons toujours pris deux cordes avec nous : une corde pour descendre en rappel que nous laissions sur place, ce qui nous permettait d’avoir une sécurité pour remonter sur la corde au cas où. La deuxième corde était utilisée pour grimper les voies en tête du bas.

2. Nos conseils pour grimper à point Perp

La météo est déterminante, il vaut mieux y jeter un coup d’œil avant de s’engager dans des rappels et sur les voies verticales qui n’offrent presque pas protection contre la pluie. Dans ce cas, mieux vaut aller se cacher sous les gros dévers de Nowra.

Le vent est aussi un facteur limitant, surtout lorsqu’il faut descendre en rappel et que la corde reste en suspension dans l’air.

Flying rope, Point Perp

The abseil rope hovers in mid-air. Photo: Nina Scott-Bohanna. Bogong Blog

Depuis le début de cet article, nous vantons la qualité du rocher de Point Perp. Cependant, tous les secteurs ne se valent pas et on peut aussi trouver du très mauvais rocher. Le topo est bien fait et permet de choisir les voies qui nous conviennent même si on ne peut pas les voir avant de descendre en rappel.

20190509_123624
James et Barbara tentent désespérément de repérer leur voie du haut.

Le site The Crag est plus actuel que le topo d’escalade et de belles voies qui ont été nouvellement ouvertes valent le détour comme au secteur Windjammer Wall.

Le secteur près du village, Town Cliff nous a été déconseillé par les locaux pour la mauvaise qualité du rocher.

En revanche, deux secteurs qui nous ont impressionné par la qualité du rocher sont the Lighthouse et Windjammer Wall. The Lighthouse est un secteur avec de nombreuses classiques très variées. Windjammer Wall est un mur impressionnant avec de longues voies et pas mal de fissures.

Nous avons passé aussi un peu de temps au secteur Thunder Head. Le rocher est un peu plus sableux que dans les secteurs précédents mais les voies sont sympa.

2.1. Secteur Lighthouse Area

Little Red Riding Hood, 17, When the Levee Breaks, 19, Rex Hunr’s Love Child, 21 et Northern Exposure, 22 sont toutes les 4 magnifiques. Ce sont plutôt des grimpes de face ou sur arêtes. La première est en trad, la deuxième en mixte et les deux dernières équipées avec des spits espacés. Northern Exposure est une grande classique et on comprend pourquoi. Elle est soutenue avec de beaux mouvements. Les trous qui s’espacent de plus en plus alors que les bras chauffent de plus en plus font le challenge de la voie. Après l’avoir grimpé, nous étions convaincu de passer un peu de temps à découvrir d’autres voies à Point Perpendicular. Rex Hunr’s Love Child pourrait être décrite comme la petite sœur de Northern Exposure : une voie aussi belle mais un peu plus facile. La seule chose à critiquer selon le topo est le repos total mais nous l’avons pas trouvé.

IMG_5658
Estelle dans Northern Exposure, 22, secteur Lighthouse Area, Point Perpendicular
IMG_5978
Superliner, 19, secteur Lighthouse Area est aussi une belle voie qui passe sur une arête mais qui serait encore meilleure si il y aurait un peu plus de passage, ce qui rendrait le rocher moins sableux.

Pour des fissures faciles, Impact Zone, 15 et Centurion, 16 sont de bonnes candidates. Les deux voies sont courtes donc elles peuvent être intéressantes pour débuter dans le trad et apprendre à poser des protections. Centurion se grimpe plus facilement en dulfer. Cela à donc pris pas mal d’énergie à Estelle pour poser la protection.

IMG_5998
Michel dans Impact Zone, 16, secteur Lighthouse Area, Point Perpendicular.

2.2. Secteur Thunder Head

Sur ce secteur le rocher nous a paru un peu moins solide et les prises parfois un peu sableuses. Néanmoins, il n’y a pas eu de mauvaise surprise : toutes les prises ont tenu et les formes de certaines sont assez attrayantes.

Nous avons fait The Tempest, 17, Amber Nectar 19 et BYO 19, trois voies qui partent de la même terrasse. Les deux premières passent dans des fissures mais elles se grimpent facilement sans coincer. La troisième est une voie sportive.

 

2.3. Secteur Windjammer Wall

Encore quelques voies magnifiques qui seraient aussi majeures sur n’importe quel site, même sans la mer en dessous. Turning of te Tide, 22 est une arête à trous.

IMG_6164
Turning of the Tide, Point Perpendicular

La voie est longue et 11 Carrot bolts n’étaient pas suffisant pour protéger jusqu’à la fin. Nous avons donc improvisé avec une autre méthode : l’utilisation des coinceurs autour des Carrots. Michel n’est pas tombé donc il ne peut pas attesté de l’entière sécurité du système. Il semble quand même que ce ne soit pas aussi sûr que les bolt plates.

IMG_6159
La première chose qu’on voit sur cette photo c’est Estelle en train de sourire mais si on regarde un peu plus haut, on peut voir comment on a fixé le coinceur autour du Carrot.

Au début du voyage nous n’avions encore aucune technique de coincement dans notre répertoire de grimpe, mais nous étions motivé pour nous y mettre. A Point Perpendicular nous avons pu nous entraîner avec des fissures faciles comme Impact Zone, 15, au secteur Lighthouse ou Grey mist, 17 au secteur Windjammer Wall.

Toujours dans ce dernier secteur, nous avons essayé des fissures plus difficiles pour nous, avec Jaws, 19 puis Tenera, 20. Nous n’avons pas enchaîné la dernière voie mais nous avons pris beaucoup de plaisir à nous battre dans ce style d’escalade.

Il est possible d’avoir un peu de distraction pendant la grimpe à Point Perp, ou pendant l’assurage si vous regardez l’océan en contre bas. En effet, si c’est la saison (mi mai à mi septembre), il est possible de voir des baleines car elles passent à coté lors de leur migration des eaux froides de l’Antarctique aux eaux plus chaudes du nord de l’Australie. Sinon, on peut observer pendant toute l’année des dauphins, des otaries ou même des tortues (nous a-t-on dit).

IMG_5937
On cherche les baleines de Point Perpendicular

Ce n’est pas seulement dans les voies d’escalade que nous avons passé du temps à Point Perpendicular. Nous avons aussi découvert le Fishos’s Hut, une petite grotte à flanc de falaise. Un endroit idéal pour profiter de l’ambiance du vide lors d’une pause pique-nique. Sinon, pour une petite (ou grande) faim après la grimpe, il y a le Fish and Chips de Currarong, Zac’s Place.

A côté de Currarong, nous sommes aussi allé nous promener dans l’Abrahams Bossom Reserve. Le Gosang Tunnel est un chemin insolite permettant d’avoir un point de vue sur l’océan depuis des terrasses rocheuses.

En face de Point Perpendicular est située la baie de Jersey, où l’on trouve les plages avec le sable le plus blanc du monde. Pas mal pour un jour de repos.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :