Nowra

Lorsque l’on va grimper en Australie, il y a deux incontournables : Arapiles/Grampians et Blue Mountains. Entre les deux, on vous conseillera surement de passer à Nowra car c’est un beau site et il est sur la route entre les « deux grands ».

Nowra est le premier site australien a avoir été équipé. On y trouve beaucoup de voies courtes, mais des voies de qualité, sur du grès qui n’a rien a envier à celui des sites plus connus.

Nowra est aussi réputée pour ces gros dévers des secteurs PC et Bomaderry Creek Lower – South Central. Pourtant on y trouve de tout. Aussi des voies entièrement verticales comme au secteur Belgian Tourist Wall où nous avons fait la voie du même nom, une 24 très technique et majeure dans ce style. (Le tableau de conversion des cotations se trouve ici).

Les secteurs historiques se trouve en plein coeur de la ville de Nowra mais on a pas l’impression d’être en ville. Ils sont dans le bush sur des falaises qui longent la rivière.

D’autres secteurs sont situés au sud de la ville. Ils ont pris de l’essor récemment, lorsque une ancienne dirt road a été asphaltée, permettant un accès beaucoup plus facilité aux secteurs. Le nombre de voies ouvertes a dans le même explosé.

Les différentes orientations des secteurs permet de s’adapter en fonction des températures. La mi-saison est appropriée pour grimper à Nowra. Par rapport aux Blues Mountains qui sont situés à 1000 mètres d’altitude, Nowra est située au niveau de la mer et les températures y sont environ 5 degrés plus élevées. Quand les températures ont commencé à devenir vraiment froides le soir dans les Blue Mountains, nous sommes descendu à Nowra pour que la vie en van soit un peu plus confortable.

1. Les secteurs en ville

Nous avons commencé par explorer les secteurs en ville : Grotto Clifflines, Thompsons Point, Bomaderry Creek Lower-South Central.

À Thompson point nous retiendrons surtout des 18 et 19 extraordinaires avec des prises qui font rêver comme Orca (18), Vanderholic (18) et Gun Barrel Highway (19).

Deux classiques dans le niveau 25 nous avaient été recommandées Trigga Nigga (The Grotto, secteur PC) et Mega Mac (South Central, Bomaderry Creek Lower).

Nous avons essayé Trigga Nigga, un dévers homogène avec des bacs, quelques plats et un passage clé sur réglettes dont une épaule. Michel a raté son ascension à vue alors qu’il ne lui restait qu’un pas avant les bacs finaux. Il s’est rattrapé lors de son second essai. Estelle a dû prendre sur elle afin de combattre sa peur car elle trouvait les points espacés. Après avoir travaillé le passage et s’être pris de bons vols, elle a réussi la voie au bout de 4 essais. Un beau succès mais qui a coûté un peu à Estelle puisqu’elle a trainé une déchirure musculaire à l’épaule lui imposant un repos forcé.

Michel a voulu essayer encore quelques voies au secteur Bomaderry Creek Lower mais les conditions n’étaient pas idéales : il faisait trop chaud et humide. Le secteur étant exposé sud, il aurait fallu entendre des températures plus hivernales pour y grimper.

 

2. Les secteurs au sud de Nowra

 

A 40km au sud-ouest de la ville de Nowra, se trouvent des secteurs moins fréquentés mais qui connaissent un fort développement depuis que la route Braidwood a été asphaltée. C’est une ambiance isolée et sauvage que l’on trouve sur ces sites oû les marches d’approches sont compliquées. Ce sont nos deux locaux favoris, James et Barbara, qui nous ont conduit jusqu’au pied des falaises. Sans quelqu’un qui connait déjà et avec les seules informations du topo, nous nous serions sûrement perdus dans le bush labyrinthique, ou les eucalyptus ce ressemblent tous.

Mais grâce à nos guides, nous avons pu enrichir notre connaissance du site de Nowra de deux autres secteurs : Panther Country et Tianjara Falls.

2.1. Secteur Panther Country

Quand nous sommes aller sur le premier secteur, Panther Country, nous étions seuls et l’absence de magnésie a souligné sa faible fréquentation. Sur ce secteur, il n’y a donc pas de risque de faire la queue au pied des voies. En contrepartie, le rocher peut être un peu sale (nous avons brossé quelques prises pour avoir une meilleure préhension) : poussiéreux ou avec un peu de végétation qui repoussent dans certaines voies.

Pour cette raison, il peut être difficile de juger du bas de la qualité des voies. On conseille de ce fier au système de notation du topo pour choisir les voies les plus belles à grimper.

Nous avons grimpé une 24 magnifique nommée Tiger Tales, une longue voie esthétique sur un beau mur orange. La première moitié est d’abord verticale avec de belles prises, puis un peu dalleuse et assez technique. Une vire de 3 mètres avec du mauvais rocher donne accès à la deuxième partie en léger dévers sur un excellent rocher. Les prises sont meilleures mais ça pompe, surtout lorsque l’on cherche les prises (pas de ligne de magnésie à suivre sur cette voie). Michel peut dire qu’il a grimpé du vrai « à vue ». Estelle  a enchaîné au second essai.

 

 

Michel a ensuite travaillé avec James une autre 24 : Rockaholic.une voie technique avec un passage clé que Michel a fait en flash grâce à une méthode de « grand ».

2.2. Secteur Tianjara Falls

Plus fréquenté et peut être un peu plus facile à trouver, le secteur Tianjara Falls nous a beaucoup plu. Après avoir jeté un coup d’œil à la cascade dont le secteur porte le nom, nous avons longé le haut des falaises jusqu’à trouver un passage de descente qui permet de se retrouver aux pieds des voies. Vous ne trouverez pas de cairns pour indiquer le chemin sur ce secteur. En effet, il est interdit de déplacer les cailloux qui sont le refuge d’une espèce rare et endémique de serpents : broad-headed snake (Hoplocephalus bungaroides). Ce serpent qui ne vit que dans un rayon de 200 km autour de Sydney est menacé à cause de l’urbanisation, qui entraine la perte de son habitat, et à cause du prélèvement des roches de son milieu de vie, pour l’aménagement paysager ou, dans le cas de la grimpe, pour faire des cairns.

Les Tianjara Falls sont le territoire de plusieurs autres espèces endémiques comme le bush-tailed rock-wallabie (Petrogale penicillata), giant burrowing frog (Heleioporus australiacus) ou la perruche terrestre (ground parrot). Le respect des règles du parc et le respect de la nature en général est donc important pour garder un équilibre entre la préservation des animaux et la pratique de l’escalade.

Concernant la grimpe, il y a de quoi s’amuser à Tianjara Falls où on trouve un large éventail de voies et de niveaux.

Nous nous sommes échauffé dans Maurice the Fart freak, 19, et Pat pat, 20, deux voies situées sur un mur vertical composé de strates horizontales. Les points espacés ont été l’occasion pour Estelle de travailler sont point faible : le mental. Motivation et concentration lui ont permit d’enchaîner à vue les deux voies.

Nous avons continué sur les belles Artline 700, 22 et Stairway to Heaven, 23 en léger dévers mais toujours sur des strates horizontales.

Pour finir, nous avons déniché une super 25, Bullen’s Route, une voie compacte plus ou moins verticale sur un joli rocher noir et orange. Une voie aux pas divers et physiques alternant bonnes prises et petites réglettes. Une belle croix à vue pour Michel et un super enchaînement au bout du 3ème essai pour Estelle.

 

 

Si nous avions eu plus de jours, nous serions probablement retourner à ce secteur Tianjara Falls où il y a beaucoup de potentiel et bien sûr aux secteurs en ville de Nowra dont nous n’avons eu qu’un aperçu.

Finalement, même si pour Nowra, il est dur de concurencer les sites exceptionnels des Blues Mountains, Grampians et Arapiles, nous auront grimper sur ce sites plusieurs des voies majeures de notre voyage :  les 18-19 de Thompson Point, Tigga Nigga (25) et Bullen’s Route (25).

Informations pratiques

Ou dormir à Nowra?

Pour camper avec son van ou sa tente, il est possible de s’installer au parking du Thompsons Point ou au Showgrounds de Nowra. Pour plus, de confort (douches, laverie…), il y a plusieurs campings dans la ville.

Que faire autour de Nowra?

La position géographique de Nowra est aussi géniale. Située à un peu plus de 2 heures au sud de Sydney, la ville est proche de l’océan. Ainsi, les jours de repos nous sommes allés nous baigner à Hyams Beach, la plage au sable le plus blanc du monde. Nous y avons vu un banc de dauphins sauter juste à 100 mètres de la rive. J’ai trouvé ça fou de voir ces animaux si près du bord.

20190423_145750
Hyams Beach pour une pause rafraichissante entre deux sessions d’escalade. En face de la plage, sur la gauche, on aperçoit les falaises de Point Perpendicular.

Afin d’alterner entre des sessions de grimpe sportive et de grimpe traditionnelle nous avons aussi grimper à Point Perpendicular, un site situé à 40 km de Nowra. Point Perpendicular est un site où l’on grimpe la première fois pour l’ambiance, puisqu’on grimpe au dessus de la mer et où l’on retourne pour l’escalade car nous avons trouvé certaines voies magnifiques. Mais tout cela sera raconté dans un prochain article…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :