Ile du sud, Nouvelle Zélande

On pourrait résumer notre voyage sur l’île du sud en 3 thèmes : escalade, randonnée et observations des animaux. Contairement à l’île du nord, où nous avons changé tous les jours de coin, nous avions envie de nous poser un peu plus. Aussi nous sommes resté plus de temps dans certains endroits choisi comme la Golden bay, Kaikoura ou encore Mount Cook.

Cela n’a pas été facile d’établir notre parcours en fonction des lieux que nous voulions privilégier comme la Golden Bay, Arthur Pass, Kaikoura et Mount Cook.
Finalement, nous avons fait grossièrement deux boucles une au nord passant par la Golden Bay, longeant la côte ouest puis traversant l’île par Arthur Pass. L’autre passant par Mount Cook, Wanaka et remontant à Christchuch par la côte est.
Avec ce programme déjà bien chargé, nous n’avons pas été complétement au sud de l’île du sud, notamment au fameux Milford Sound.

Voici le programme de nos trois semaines :

Golden bay

 

L’escalade nous a permit de nous installé quelques temps dans la Golden Bay, au nord-ouest de l’île du sud. Nous sommes resté 5 jours au camping Hangdog, un camp de base idéal pour grimper sur les falaises de Paynes Ford. Nous n’avons utilisé la voiture que pour aller marcher sur la magnifique plage Warakiri et le Cap Farewell et pour grimper sur les falaises de Pohara, face à la mer.

Pancakes rocks

IMG_3810

Parce qu’elle est plus sauvage et, qu’avec une pluviométrie importante, la végétation y est différente, nous avons voulu faire une détour par la côte ouest. Nous avons conduit sur le long de la Great Coastal Road qui joint Westport à Greymouth. En chemin, nous nous sommes arrêté voir les Pancakes Rocks. Ce sont des formations rocheuses particulières en calcaire. Mais ce qui est intéressant est l’interaction avec l’océan. En effet, l’eau s’engouffre dans des tunnels ou des cheminées, creusés par la force des vagues, et par des phénomènes de pression, ressort 10 mètres plus haut. Il faut y aller à marée haute pour constater le phénomène.

Arthur’s pass

 

Arthur’s pass est une route (plutôt un village) située à peu près au centre de l’île du sud et qui permet de relier l’est à l’ouest de l’île en traversant les Alpes. Le village d’Arthur’s Pass, bien que situé seulement à 900 mètres est le lieu-dit le plus haut de Nouvelle-Zélande. Arthur’s pass permet de profiter de beaucoup d’activités nature.
Malgré le nom de col, la route est très agréable : pas de gros dénivelé, ni de virages en épingle à cheveux. La conduite est plus facile que dans beaucoup de coins en Nouvelle Zélande, par exemple dans le Coromandel.
Une randonnée bien connue est Avalanche Peak. C’est déjà une belle randonnée. Deux chemin principaux y montent du village donc il est possible de faire des variantes différentes pour la montée et la descente. Pour faire une randonnée un peu plus spéciale, nous avons fait une grande boucle du mont Bealey à Avalanche Peak (1833m) en passant par le mont Lyell (1828m). Mais le moment le plus marquant de la randonnée a été notre rencontre avec un kea au sommet d’Avalanche Peak.

Brocken River Cave/Cave Stream Scenic Reserve

 

Sur la route entre Arthur Pass et Christchurch, à 3 km du village de Castel Hill, se trouve Brocken River Cave. Sur environ 600 mètres la rivière a creusé son chemin à travers la roche, formant un long tunnel.
Il est possible de remonter le cours de la rivière en passant dans la grotte de façon autonome et munis de lampes fortales. Pour les vêtements, leggins et pulls sont recommendés (il fait froid dans la grotte). La traversée ne peut pas toujours se faire, cela dépend du niveau de l’eau mais en été et en automne c’est souvent possible. Le niveau de l’eau est le plus haut à l’entrée de la grotte. Ainsi, on rentre tout de suite dans le bain. Avec de l’eau jusqu’à la taille, nous sommes entrés dans les ténébres de Brocken River Gorge…

Sites de bloc de flock hill et Castle hill

 

En chemin, nous nous sommes arrêté voir les blocs de Castel Hill et de Flock Hill.
Le premier est aussi reputé pour son cadre. Y étant un weekend, nous avons vu plus de personnes prendre des selfies ou se filmant marchant sur les blocs que de grimpeurs.
Flock Hill est plus tranquille. Le site est plutôt récent et les blocs référencés durs (trop durs pour nous). Néanmoins, nous en avons découvert quelques uns faciles pour nous et nous avons passé un peu plus de temps sur ce lieu qu’à Castel Hill.

Kaikoura

 

Kaikoura est une péninsule située sur la côte est de la Nouvelle Zélande. Les courants particuliers de ces eaux attirent un grand nombre d’animaux marins. Ainsi, il y a, à Kaikoura, un grand nombre d’activités (payantes) en rapport avec l’observation de la faune marine : otaries, albatros, dauphins, baleines… Nous y avons été pour observer et aller nager avec les dauphins. Le nombre de place étant restreint, nous avons eu dû mal à avoir une date. Finalement, nous en avons eu une, deux jours plus tard que nous aurions voulu. Avec White Island, se sont des sorties qu’il faudrait réserver en avance.
Les deux autres jours, nous avons randonner au mount Fyffe (1602 mètres d’altitude et 1200 mètres de dénivelé), d’où la vue sur Kaikoura est imprenable. Pour une journée plus tranquille, il est possible de se promener sur la côte afin de traquer les otaries.

Mount Somers (1688 mètres d’altitude)

IMG_4105

Sur la route entre Christchurch et Mount Cook. Nous nous sommes arrêté au Mount Somers. L’étape était intéressante pour nous car, ce jour là, le temps y était correct, alors qu’il faisait mauvais au Mount Cook. Le sentier est agréable dans la première moitié et plus raide dans la deuxième. La vue sur la campagne et les moyennes montagnes est pas mal mais cela n’est pas aussi extraordinaire que les randonnées au Mount Cook ou à Arthur Pass.

Mt Cook Village

 

Enfin les hautes montagnes! Nous avions hâte de les voir. A défaut de faire une expédition de plusieurs jours sur un haut sommet qui demande temps et organisation, nous avons fait de la randonnée (et même un peu d’escalade) au Mt Cook.
Les sommets que nous avons fait sont le Mount Ollivier et Kitchener. Le premier est le petit sommet au dessus de Mueller Hut. Pour aller plus loin jusqu’au Kitchener, il faut négocier avec des arêtes et du rocher pas très stable. Toutes les randonnées sont belles. Même les petites ballades offrent un point de vue superbe sur les montagnes. Mueller Hut, Hooker Valley Track ou Tasman Glacier View Track sont trois options (de la plus longue à la plus courte) que l’on recommande fortement.

Wanaka

Un grand lac fragmenté, des hordes de touristes asiatiques. On se croirait à Lucerne (la vieille ville en moins).
Nous avons été voir le Lonely Tree, un arbre unique qui à les pied dans le lac. Malheureusement, la lumière de cet après midi n’était pas la plus belle pour le photografié.
La randonnée la plus populaire est Roys Peak. Celle-ci permet d’avoir une vue sur le lac. Nous sommes allés au pied de la randonnée mais nous avons décidé de ne pas la faire. Le chemin ressemble à une route de 4×4 jusqu’au sommet. Il nous semble que l’intérêt ne réside que dans la vue du sommet et que la randonnée en elle même est très monotone. D’après les photos de la vue, regardée sur internet, cela ressemble beaucoup à celle du lac des 4 cantons en Suisse. En plus, Michel avait mal au pied et Estelle ne se sentait pas très bien non plus. Pour finir, le temps était nuageux et la luminosité très mauvaise. Cela ne faisait donc pas de sens d’y monter juste pour la photo. Pour toutes ces raisons, nous avons passé notre chemin. Bien que nous ayons choisi de ne pas y aller, la vue doit être magnifique, surtout pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude des lacs. Peut être avec un peu plus de motivation et un meilleur temps, nous aurions tenté une montée de lever ou coucher de soleil.

Sur la route de Moeraki

Cromwell est un des vergers de la Nouvelle Zélande. Un îlot d’arbres fruitiers au milieu des pâturages. C’était une petite surprise pour nous de tomber dans cette ville avec sa construction de fruits géants comme symbole. Évidemment, ça ne laisse pas indifférent lorsque l’on a travaillé dans le domaine. Mais cela n’a été qu’une étape imprévue, le temps de déguster quelques fruits et de reprendre la route.

Moeraki

 

Malgré que ce ne sont qu’une vingtaine de cailloux sur une plage, on peut passer facilement un bon moment à se promener, à observer chaque bloc et å prendre des photos. Certains on une forme typique de gros boulets, certains sont explosés, d’autres sont quasiment prisonniers de la boue. C’est incroyable de croire que ces blocs de forme si unique sont naturels. Il y a des milliers de plages partout dans le monde mais ce n’est que sur celle là qu’on trouve pareil formation. Nous nous attendions à n’importe quel lookout que l’on trouve dans chaque virage en Nouvelle Zélande. Nous sommes resté bien une heure sur cette plage.
Pour finir la journée en beauté, nous avons terminé la soirée au Kaiks Wildlife Trail a épié les manchots. Nous avons passé quelques heures à regarder les otaries vautrées sur la plage, tout en écoutant les mélodies de la nature pour passer le temps. Mais alors que la fermeture du parc n’était plus que dans un quart d’heure et qu’il ne restait que 6 personnes (nous deux, une guide avec deux clients et une autre visiteuse), une créature a surgit silencieusement de l’herbe tout d’un coup. En fait nous n’aurions sûrment pas vu ce fameux manchot aux yeux jaunes si, nous n’avions pas été proche de la guide, qui l’a tout de suite repéré.

Escalade à Port Hills

Enfin, notre séjour se termine par la route jusqu’à Christchurch. Notre dernière activité a étė de grimper une petite journée sur les falaises Porthills et essayer de retrouver des muscles dans les bras avant notre prochaine étape : la Tasmanie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :