Iliniza Norte

Après quelques randonnées sur les sommets à 4000, nous avons voulu essayer de faire notre premier 5000. L’Iliniza Norte est souvent un candidat pour cela en Equateur.  S’élevant à 5126 mètres d’altitude, il n’est pas très technique contrairement à son voisin l’Iliniza Sud et il ne comporte pas de glacier à son sommet.

Pour les montagnes de plus de 5000 mètres, il est nécessaire d’avoir un guide. En me renseignant sur la montagne avant le voyage, j’étais tombé sur un rapport d’une personne ayant fait l’ascension avec le gardien du refuge des Ilinizas qui se surnomme El Gato. J’ai réussi à avoir ces coordonnées et à le contacter afin de convenir d’une date pour faire le sommet avec lui.

L’Iliniza Norte peut se faire en un ou deux jours. Nous avons choisi de le faire en deux jours, donc de dormir au refuge situé à 4750, pour l’acclimatation.

1. Montée au refuge

A dix heures notre guide, El Gato, est venu nous chercher à l’hôtel avec une camioneta pour monter jusqu’ au parking (3960m). Avant d’entrer dans la réserve des Ilinizas nous avons dû nous enregistrer (numéros de passeport et les cartes des clubs alpins nous ont été demandées).

Au parking, le guide nous a laissé partir avant lui. Finalement, il ne nous rattrapera que quelques mètres avant le refuge (4750m). Le chemin de montée au refuge est bien indiqué. Nous n’avions aucune chance de nous perdre. Nous avons mis 2h10 pour les 800 mètres de dénivelé.

 

 

Pas longtemps après notre arrivée au refuge, un gros orage a éclaté. La pluie a continuée toute la nuit, nous rendant de plus en plus septique quand à l’ascension du lendemain.

2. Ascension

La longue nuit à commencée et nous avons tous les deux plus ou moins souffert de l’altitude. A 4 heures du matin (heure initiale ou nous devions nous lever), la pluie ne s’est toujours pas arrêtée.

Nous retentons un nouveau réveil et une nouvelle chance à 5h. Toujours pas de visibilité et la neige tombe. Pourtant, nous étions motivés de nous bouger et tenter notre premier 5000 et notre guide était optimiste.

Après quelques minutes de marche, il faut mettre les mains quelques fois et on suit l’arête tout en zigzagant entre les rochers. On continue et ça fait plaisir parce qu’on avance bien malgré la neige (10 cm). On arrive au « Paso de la Muerte » qui est une traversée dans la pente nord avant de remonter par des petits couloirs et des vires pour finalement arriver au sommet (5126 mètres) après 1h20 et environ 400m de dénivelé. Les difficultés peuvent être décrites comme T5, I. On a porté les baudriers mais finalement on n’a pas utilisé la corde. Sur le sommet, il faisait froid et humide, avec une vue de maximum 20 mètres. On a donc toute de suite recommencé avec la descente. Mais après quelques minutes de descente les circonstances on changé et la vue c’est beaucoup améliorée. On a pu faire des photos avec une ambiance de haute montagne assez géniale et on a même vu le Cotopaxi !

 

 

 

Pour la deuxième moitié de la descente on est parti dans la pente sud et on a pu courir dans le sable et les petits cailloux. Ainsi, on a rejoint le refuge en 40 minutes. Après un petit-déjeuner on est descendu au parking. Comme le chemin passe surtout dans du sable et de la terre, nous n’avons pas mis plus qu’ une heure pour les 800m de dénivelé. La camioneta nous a déjà attendu. On était très content de notre premier 5000 et on était satisfait d’avoir eu un guide qui nous a fait confiance et qui nous a laissé pas mal d’autonomie.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :