Quelques randonnées dans les Balkans

Les Balkans représentent une bonne destination de vacances. Relativement proche tout en étant dépaysant et comprenant une mosaïque de paysages, de cultures et de villes très diversifiées. Très diverses, mais en même temps avec des points communs, en commençant par la langue.

Je suis partie dans les Balkans par opportunité, plus que suite à un réel projet. C’était en juillet 2017, j’avais la possibilité de voyager et un ami qui a de la famille en Croatie avait planifié un road trip, dans les Balkans, qui commençait en Croatie. Il a accepté que je l’accompagne.

Nous avons fait un voyage d’un mois et traversé 5 pays, ce qui peut sembler relativement rapide.

carte Balkans

Notre itinéraire

Quand on pense aux Balkans, on pense aussi à la mer, mais dans cet article, je voulais plutôt faire le point sur trois randonnées que l’on a fait. Nous avons randonné au Monténégro, en Albanie et en Macédoine. Cet article n’est pas pas un article exhaustif sur tout ce qui peut se faire en randonnée dans les Balkans, mais plutôt un aperçu de choses possibles.

Avant de rentrer dans plus de détails, il faut savoir que ces pays n’ont pas une culture de la randonnée comme il y a en Europe de l’Ouest. D’ailleurs se sont surtout des touristes que l’on croisent sur les sentiers et non des locaux. Mais il semble que cela se développe surtout au Monténégro et en Albanie.

Le marquage des chemins de randonnée dans les Balkans est toujours indiqué par un rond blanc entouré d’un cercle rouge.

 

1. le Bobotov Kuk au Monténégro

 

Informations :

Situation : Parc de Durmitor

Ville la plus proche : Žabljak

Camping où nous avons dormi : Ivan Do (il est situé juste à l’entrée du parc, à côté du lac noir)

Lieu de Départ : Crno Jerezo (lac noir)

L’entrée du parc est payante (3 euros) et le parking situé à l’entrée également (pour ceux qui ne dorment pas sur place)

Altitude : 2 522 m

Dénivelé : à peu près 1100 m

Distance : environ 16km

Estimation du temps : 6h30

 

Le parc de Durmitor est l’endroit idéal pour faire de la randonnée au Monténégro. Il est situé au nord du pays et fait partie des Alpes dinariques ou Dinarides. Le Bobotov, du haut de ces 2522 m, en est le point culminant. Il est également très connut pour ces canyons, notamment celui de la Tara, qui est le plus profond d’Europe, avec 1 300 mètres de profondeur. Le parc de Durmitor comprend également de nombreux lacs. Le lac noir, d’où nous avons commencé la randonnée, est propice à la baignade en été.

Après avoir longé le lac noir, la randonnée commence à monter dans la forêt. Le chemin redevient plat lorsqu’on arrive ensuite sur un alpage. Un peu plus loin, sur la gauche du sentier, on passe devant une bergerie. Puis le chemin remonte vers un col. Au col, il y a une première bifurcation. Il faut tourner à gauche pour rejoindre le sommet. Il y aura quelques autres bifurcations, mais la direction du y Bobotov Kuk est toujours indiquée. La montée finale, monte dans une moraine assez raide qui rejoint le col à gauche du sommet. On passe alors de l’autre côté de la face. Les derniers mètres sont les plus raides, mais des cordes fixes sont installées, ce qui permet d’arriver sans problème au sommet. De là, on peut admirer le magnifique panorama sur le parc de Durmitor. Pour la descente, nous avons fait le détour par la grotte de glace Ledina Pecina. Pour cela, il suffit d’aller toujours gauche aux niveaux des bifurcations croisées pendant la montée.

La randonnée est longue, il faut donc prévoir en conséquence, et surtout, ne pas oublier de prendre quelques litres d’eau. Nous avons croisé plusieurs personnes qui n’avait pas prévu assez.

D’autres randonnées, moins longues, commencent du lac noir. Quand on arrive au lac noir par l’entrée principale, on peut trouver des panneaux qui indiquent les possibilités de chemins, avec les temps correspondants. Une carte est aussi vendue à l’entrée du parc.

 

2. Randonnée de Valbona à Theth

Informations :

Situation : Parc de la vallée de Valbona

Ville la plus proche : Shkodër

Hôtel où nous avons dormi à Shodër : Our Way

Lieu de Départ de la randonnée : Le village de Valbona

Altitude :  1881m

Dénivelé : à peu près  850 m

Distance : environ 11km

Estimation du temps : 5h30

 

C’est la randonnée classique du coin. On part de Shkodër, la deuxième plus grande ville de l’Albanie, puis on rejoint le lac Koman que l’on traverse en bateau pour arriver à Valbona où on passe la nuit. Le lendemain, on passe un col pour rejoindre le village de Theth, où on passe également la nuit. Le 3ème jour, une navette permet de faire la liaison entre Theth et Shkodër.

 

Pour l’organisation, il faut donc prévoir 3 jours (Il est aussi possible de prévoir 2 jours. Il suffit d’être avant 13h à Theth pour prendre la navette. Cela est envisageable lorsque l’on a l’habitude de marcher). Le mieux est de prendre un hôtel à Shköder la veille et de laisser ces affaires de voyage pour ne prendre que le nécessaire de randonnée et de toilette pour les prochains jours. Nous avons demandé à l’hôtel de nous réserver la navette pour le lendemain matin jusqu’au lac de Koman. Il est possible de faire ce séjour de façon entièrement organisé mais nous avons préféré nous débrouiller sur place. Et même, en milieu juillet, nous n’avons eu aucun problème pour nous loger ou nous déplacer.

Lorsque, dans la navette, qui devait prendre les personnes de notre hôtel, il a manqué une place pour moi, le chauffeur a rajouté une chaise pliable entre les sièges des autres passagers et la porte coulissante. Les Albanais utilisent volontiers le système B, mais, ils vous trouverons toujours une solution. Il suffit de demander. C’est ainsi, qu’on a aussi trouvé notre hôtel à Valbona.

La navette, nous a déposé au lac Koman où il est possible d’acheter les billets pour la traversée. La traversée sur le lac dure environ 2h, et on peut admirer son immensité et apercevoir les premières montagnes.

De l’autre côté du lac, des navettes nous attendent pour nous transporter en 1h environ à Valbona. A Valbona, nous avons demandé au 1er hôtel, où nous nous sommes arrêté, s’il restait des chambres. Ce n’était pas le cas, mais la propriétaire a fait le nécessaire pour nous trouver des places dans un autre hôtel. Le reste de l’après midi, nous nous sommes promené aux alentours de Valbona.

Nous avons aussi demandé à l’hôtel de nous préparer un pique-nique pour le lendemain et la navette pour nous déposer au départ de la randonnée.

Et nous sommes partis vers 8h, le jour d’après, pour la traversée du col.

 

 

 

Arrivés à Theth, nous sommes allé dans le premier bar/hôtel pour demander où nous pourrions dormir. Quelqu’un est allé se renseigner pendant qu’on a pris une bière au bar. Après 1h, il est revenu pour nous emmener à notre logement. On a dormi chez une habitante dont la maison est aménagée en plusieurs chambres pour accueillir les visiteurs. On voit qu’ils sont habitué à recevoir des randonneurs.

On a aussi très bien mangé et passé de bons moments avec la propriétaire, même si on avait aucune langue en commun. Dans ces cas là, le mieux est souvent de regarder des photos et ça tombait bien car on avait un vieux guide de l’Albanie qu’on nous avait prêté. Et ça a vraiment fait rire notre hébergeuse de reconnaitre des habitants du village sur les photos du guide touristique.

La randonnée est très belle. Néanmoins, je trouve dommage de n’avoir fait qu’un col et non un sommet. A Valbona, en discutant avec d’autres touristes, je me suis rendue compte, qu’il y avait vraiment d’autres possibilités de randonnées, aussi pour faire des sommets. Peut être je m’étais mal renseignée, en tout cas, je n’avais trouvé que des informations sur la randonnée de Valbona à Theth sur internet. Mais, il est vrai que, quitte à faire le trajet jusqu’à Valbona, autant profiter du coin et rester plus qu’une seule nuit sur place.

 

3. Le parc de Galichica en Macédoine

 

Informations :

Situation : Parc de Galichica

Ville la plus proche : Ohrid

Hôtel où nous avons dormi à Ohrid: villa Renessans

Lieu de Départ : Le village de Velestovo

Lieu d’arrivée : Le village de Ramné

Altitude : 1553m

Dénivelé : 529m

Distance : 11 km

Estimation du temps  : 5h30

 

Des trois pays mentionnés, la Macédoine est, de loin, celui où j’ai eu l’impression que la randonnée est le moins développé. C’est le cas en tout cas, où on était, à Ohrid. Les activités se tournent plutôt autour de la baignade dans le lac d’Ohrid ou autour de la visite de la vieille ville. Cependant, il est vrai que, lorsque nous avons fait cette randonnée, le beau temps n’était pas vraiment au rendez-vous, et peut être cela a influencé le fait que nous n’avons croisé personne, à part un fermier et que cela a renforcé le caractère sauvage de la randonnée. Aussi, le chemin est bien indiqué, en particulier, le chemin de descente vers Ohrid où il y avait une marque pratiquement tous les 2 arbres.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :